le livre sur FRANCOIS HOLLANDE

Le livre

la gauche en France en 2012 Le PS a tué la gauche ?

Quand la gauche est au pouvoir, les artistes ferment leur gueule ?

...
Texte publié par Ternoise dans son essai sur la nécessité de quitter la France

Contexte

Quand la gauche est au pouvoir, les artistes ferment leur gueule ?



Cette gauche "naturellement" du côté des créateurs, artistes, intellectuels… Vous y croyez encore ?

Cette gauche s’ébaudit de tous ses pouvoirs, le monde culturel étant prié d’applaudir, s’enthousiasmer du changement, sinon l’accusation de souhaiter le retour d’une mauvaise droite fusera. Je n’ai jamais soutenu l’UMP mais depuis avril 2002 je n’ai pas eu l’occasion de remettre un bulletin socialiste dans une urne. De gauche mais il ne faut quand même pas exagérer !

J’ai choisi de vivre dans le Lot. Depuis 1999 j’essaye de m’impliquer sur Internet, malgré des instances régionales et départementales sourdes aux réels besoins de cet engagement. Naturellement, dans ces zones où tant de personnes aimeraient pouvoir vivre, les panneaux « à vendre » se détachent parfois des maisons, d’usure. En guise de haut débit, nous avons fini par récolter la solution « Alsatis », une société toulousaine, un wifi des campagnes…

Naturellement, je n’ai jamais cru au changement dans le domaine culturel, je n’ai jamais cru que le corrézien Hollande opérerait une rupture d’avec les lotois Miquel et Malvy, l’un à la tête du conseil général, l’autre à la région. Il a même embarqué dans son gouvernement Sylvia Pinel, qui semble être une personnalité remarquable pour les journalistes du grand quotidien régional, certes dirigé par le patron du PRG, Parti Radical de Gauche, Jean-Michel Baylet.

Depuis une décennie, je dénonce la politique du Centre Régional des Lettres, en proposant des changements. En 2004, Alain Bénéteau, alors président, eut une belle formule en reconnaissant « nous ne pouvons probablement pas rester sur une situation non évolutive. » Il ne fallait pas trop l’espérer porteuse d’espoir ! Depuis, la formulation anti-auto-édition fut adoucie mais l’orientation n’a pas dévié d’un degré. Naturellement, il n’y a peut-être aucun lien entre les deux « affaires » mais en mars 2010, l’avocat du Conseil Régional m’envoya une lettre recommandée pour m’interdire d’afficher le logo (et le nom de la marque !) du Conseil Régional sur conseil-regional.info, portail essayant d’observer les politiques régionales et relatant la politique menée par monsieur Malvy dans le domaine culturel...

Quant à mes relations avec le Conseil Général du Lot, elles passent par l’exclusion du Rmi, racontée dans « viré viré, même viré du rmi », et une totale indifférence départementale pour mon parcours, un récent échange avec monsieur Gérard Amigues constatant l’étendue du fossé entre un écrivain et un adjoint à la culture départementale (également notre représentant au Centre Régional des Lettres).

Un écrivain doit se faire bien voir des politiques ou peut-il écrire en pensant que la France reste un grand pays ? Il doit trouver un juste milieu : pas forcément prendre sa carte d’un parti mais témoigner régulièrement d’une grande allégeance (faire son Torreton pourrait devenir une expression du langage courant) ?

Extrait de "Contrairement à Gérard Depardieu, dois-je quitter la France ?"
Présentation.
quitter la France ?




Ajouter un avis modéré



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.
sur le forum : conseillers départementaux élus en Mayenne depuis 2015 liste mandat en cours
LIRE PROPOS et commentaires.